Jean-Baptiste Lully Italo-Français | 1632-1687 | 119 oeuvres
 
Connaitre Lully

La musique de Lully est indissociable de Louis XIV, le "Roi-soleil". Surintendant de la musique, Lully eut une influence considérable sur le royaume et sur la musique de son époque.

Né en Italie, Giovanni Battista Lulli, fils de meunier, arrive en France à 13 ans en devenant garçon de chambre de la duchesse de Montpensier. Il suit des cours de musique, de violon et de danse pour laquelle il démontre un grand talent. Il crée pour la duchesse la "Compagnie des violons de Mademoiselle". Il est remarqué par Louis XIV qui lui confie la direction d'ensembles de violons. Il devient par la suite compositeur de la chambre du roi puis surintendant de la musique royale. Il obtient la nationalité française en 1661. Au travers de ses oeuvres, il n'aura de cesse de célébrer la royauté et démontrer sa fidélité envers le roi.

Grâce à l'influence qu'il exerce auprès de Louis XIV, Lully contrôle la vie musicale. Il dispose d'un véritable monopole et décide de tout ce qui concerne les opéras, les ballets ou la publication des oeuvres. Il est à la tête de l'Académie royale de musique, et s'emploie à développer la tragédie en musique, au point d'être considéré comme le créateur de l'opéra français.

Ses collaborations avec Molière sont un triomphe, que ce soit L'amour médecin (1665), la pastorale comique (1667), George Dandin (1668), Monsieur de Pourceaugnac (1669). La musique fait partie des spectacles comme éléments de l'histoire. Le Bourgeois gentilhomme (1670), basé sur un poème de Torquato Tasso, et inspiré par la venue de l'ambassadeur turc qui avait fait offense au Roi, est le chef d'oeuvre du style "comédie-ballet", où la musique fusionne avec l'intrigue.

Il compose 14 tragédies lyriques, dont on notera particulièrement Thésée (1675), Atys (1676), Phaéton (1683) et surtout Armide (1686). Armide est l'histoire d'une sorcière qui capture son ennemi juré, Renaud, ainsi que ses compagnons, lors des croisades. Celui-ci lui échappe et libère ses compagnons mais Armide lui envoie des démons déguisés en nymphes pour l'endormir et tente de le tuer. Elle n'y parvient pas car elle se découvre éperdument amoureuse de lui. Elle s'empare de lui, tente de chasser cet amour mais sans succès. Au final, déchiré par des émotions contradictoires, elle lui demande d'être sa captive, ce qu'il refuse.

Lully est aussi le créateur de 20 grands motets, dont le plus célèbre est le Te Deum (1677). Le Te Deum est une hymne latine chrétienne interprétée lors de services solennels d'action de grâce (victoires, naissances princières, processions etc.), auquel Lully donnera tout son talent pour en faire une célébration divine et monarchique.

Lors d'une répétition du Te Deum, Lully, emporté par son fort caractère, se frappe l'orteil avec son bâton de direction. Fortement blessée, sa jambe est progressivement gagnée par la gangrène, ce qui provoquera la mort de musicien en 1687.

L'influence de Lully fut considérable à son époque, au point que le fils de meunier parvint à obtenir la fonction très convoitée de secrétaire de roi en 1681. Il inspira des compositeurs tels que Rameau, Gluck, mais aussi Purcell, Haendel ou Bach. C'est aussi à lui que l'on doit la configuration des orchestres modernes, basés sur les instruments à cordes.

"Rien n’égalera l’intimité, la connivence existant entre Louis XIV et Jean-Baptiste Lully, le baladin et le bouffon de ses jeunes années, le surintendant et le potentat de la plus belle période du règne"
Titon du Tillet
 

La période baroque en musique

La période baroque s'étend de 1600 à 1750. Elle connaitra la création de l'opéra, le développement de la musique orchestrale dominée par le clavier et le violon et l'apogée du contrepoint.

D'abord issue des inventions de compositeurs florentins, elle se développera en Italie, puis dans toute l'Europe. Nombreux sont les artistes baroques encore connus de nos jours : Monterverdi (créateur du premier opéra Orfeo), Stradivarius (luthier dont les instruments sont très recherchés), Pachelbel, Couperin, Lully, Purcell, Vivaldi ou Rameau. On considère que l'ère baroque s'achève avec la mort de Bach qui aura porté cette musique à son aboutissement.

La musique baroque se caractérise par la combinaison de mélodies superposées ("contrepoint"), de présence d'une basse continue, d'ornements mélodiques (des ensembles de notes secondaires entourant la mélodie principale) et d'une recherche harmonique plus riche.

Repères historiques - 1670

La décennie 1670 est celle de ses principales productions lyriques. C'est aussi à cette époque que Molière meurt. Durant cette décennie, l'Angleterre crée les chèques bancaires et Leibniz crée sa machine à calculer, ancêtre des ordinateurs.

Dans le domaine des arts, Jules Hardouin-Mansart réalise le dôme de l’église des Invalides à Paris, Charles Le Brun conçoit la Galerie des Glaces au Château de Versailles et le Bernin sculpte La bienheureuse Louise Albertoni de San Francisco à Ripa.


Ecouter en ligne

Nous vous invitons à écouter Te Deum sur Youtube dans une version de William Christie : Cliquer ici pour regarder la vidéo


Pour aller plus loin, voici d'autres oeuvres à écouter en ligne :

Le bourgeois gentilhomme (cliquer ici)

Ouverture d'Armide (cliquer ici)